Maintenir une semaine d’école à quatre jours et demi…

L’éducation des enfants est l’affaire de toutes et de tous !!!
Le retour à la semaine de 4,5 jours a eu des impacts positifs sur l’éducation des enfants de notre pays. Pour autant, nous avons conscience que la réforme a été mise en œuvre de façon différente, et que par endroit elle n’a pas encore eu les effets attendus.
Depuis la rentrée scolaire 2017, un certain nombre de communes ont proposé une organisation scolaire sur une semaine de 4 jours sans réelles évaluations de la réforme précédente.
Il est vrai, et nous l’avons déjà dit, que certains reproches qui sont attribués à cette réforme sont réels – la possibilité de libérer un vendredi après-midi sans raisons valables, l’écart entre les collectivités, certaines activités n’étant pas de qualité, à certains endroits une sur-sollicitation, ailleurs de l’activisme…- cependant, il nous semble qu’elle a amené plus d’éléments positifs que de négatifs.
C’est pourquoi nous soutenons les collectivités souhaitant maintenir une semaine d’école à 4,5 jours !

Échange de jeunes juillet 2017

La vie d’un échange de jeune et ses surprises

Par Sarah Bastable – permanente aux Ceméa et coordinatrice du projet

Il s’agissait pour moi, d’une première expérience d’encadrement d’un échange de jeunes. Je souhaiterais tout d’abord diffuser le principal enseignement suivant.

Alors qu’à dans la conception du projet avec les membres du groupe international des Ceméa de Franche Comté et la préparation par mail avec les partenaires, nous nous étions exclusivement focalisés sur les temps d’activités et le découpage en phases du séjour, il apparait, maintenant que le séjour est terminé, que les temps d’activité ont été au service de la qualité des moments informels plutôt que l’inverse. En effet, au vu des bilans réalisés tout au long du séjour par les jeunes et les contenus des youthpass, il apparait que de nombreuses compétences et connaissances ont été acquises et développées lors de ces moments informels, entre eux.

CQP animateurs périscolaires 2017-2018

Les besoins d’accueil et de garde avant et après l’école, ainsi que pendant la pause méridienne se sont développés considérablement ces dernières années. Ces besoins d’accueil et de garde avant et après l’école constituent un gisement d’emplois très important pour un secteur en évolution constante, qui peut être amené à se développer encore à l’avenir.

Le BPJEPS, c’est quoi ?

Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport est un diplôme d’état de niveau IV (baccalauréat).

  • Créé en 2001 en France, dans le domaine sportif, et de l’éducation populaire (animation socioculturelle), il remplace le Brevet d’Etat d’Educateur Sportif (BEES) et le Brevet d’Etat d’Animateur Technicien de l’Education Populaire (BEATEP).

Témoignage d’un échange de jeunes à Struga

Yette.

Du 18 au 25 avril, grâce au Ceméa Franche-Comté j’ai accompagné 4 jeunes adultes à Struga en Macédoine pour participer à un échange de jeunes sur la thématique de l’inclusion des personnes avec moins d’opportunités dans la société.
Les buts principaux étant de réfléchir à la thématique, de briser des stéréotypes, d’échanger sur les situations de nos pays respectifs et d’attirer l’attention sur le présent des personnes rencontrant des obstacles à leur inclusion en préparant une action locale.