CQP animateurs périscolaires 2017-2018

Les besoins d’accueil et de garde avant et après l’école, ainsi que pendant la pause méridienne se sont développés considérablement ces dernières années. Ces besoins d’accueil et de garde avant et après l’école constituent un gisement d’emplois très important pour un secteur en évolution constante, qui peut être amené à se développer encore à l’avenir.

Le BPJEPS, c’est quoi ?

Le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport est un diplôme d’état de niveau IV (baccalauréat).

  • Créé en 2001 en France, dans le domaine sportif, et de l’éducation populaire (animation socioculturelle), il remplace le Brevet d’Etat d’Educateur Sportif (BEES) et le Brevet d’Etat d’Animateur Technicien de l’Education Populaire (BEATEP).

Témoignage d’un échange de jeunes à Struga

Yette.

Du 18 au 25 avril, grâce au Ceméa Franche-Comté j’ai accompagné 4 jeunes adultes à Struga en Macédoine pour participer à un échange de jeunes sur la thématique de l’inclusion des personnes avec moins d’opportunités dans la société.
Les buts principaux étant de réfléchir à la thématique, de briser des stéréotypes, d’échanger sur les situations de nos pays respectifs et d’attirer l’attention sur le présent des personnes rencontrant des obstacles à leur inclusion en préparant une action locale.

Intervention à l’école maternelle et primaire et au collège de DAMPARIS sur le thème de l’égalité filles-garçons

Une action de sensibilisation à l’égalité filles-garçons est menée auprès de jeunes de maternelle, primaire et collège depuis début 2015.

Un article évoquantde ces interventions est disponible ici !

Campagne électorale 2017 présidentielle et législatives

Mouvement d’éducation nouvelle, les Ceméa affichent leurs ambitions et propositions Militant.e.s associatifs, acteur.trice.s au quotidien, citoyen.ne.s engagé.e.s, les militant.e.s des Ceméa savent que l’histoire, les pratiques d’hier et les actions d’aujourd’hui placent les Ceméa au bon endroit pour soutenir les valeurs de l’Éducation nouvelle, mobilisant ainsi une approche politique de l’éducation.

Les Ceméa considèrent l’Éducation nouvelle comme une conception novatrice de l’éducation et affirment la nécessaire transformation sociale de l’environnement politique et sociétal. Résistant face à la montée de puissantes idéologies fondées sur l’exclusion, la ségrégation, le racisme, les Ceméa affirment de nouveau leur combat pour les valeurs de la laïcité, de la démocratie, de la fraternité, de la solidarité et des droits humains.

Au-delà des frontières, les Ceméa soutiennent l’émergence d’un monde et d’une Europe solidaires. Ils s’engagent pour construire, par l’éducation, une Europe sociale et politique, une Europe des peuples et s’impliquent dans l’organisation d’une société civile européenne visible et audible. Les postulats de la confiance, de la considération de l’autre deviennent alors éminemment politiques lorsqu’ils constituent le socle même de toute action éducative.