Des franc-comtois en Croatie pour un séminaire de travail sur le handicap

Témoignage de Yette sur le séminaire « Few+More=Inclusion ». Ce séminaire a été organisé par une association croate d’accueil d’enfants autistes. Ce séminaire a rassemblé des acteurs jeunesses et des jeunes de 9 pays pour parler de l’inclusion de jeunes présentant moins d’opportunités et particulièrement ceux porteurs de handicap. Les Ceméa ont participé au projet en permettant à trois français de partir là bas, Yette, animatrice jeunesse et militante des Ceméa, Sonia, bénévole active dans l’association ALEDD et Jerôme, novice sur la thématique.

Il ressort de ce séminaire, la tenue d’un échange de jeunes qui aura lieu du 18 au 25 Avril 2017 à Struga en Macédoine. 4 jeunes franc-comtois, accompagnés de Yette iront partager 7 jours avec des jeunes de 9 autres pays pour parler de leur situation et de la situation de la jeunesse en Europe, vivre une situation interculturelle et travailler sur ce que cela provoque chez chacun des participants et réfléchir ensemble à l’inclusion des jeunes avec moins d’opportunité.

« J’ai retrouvé avec plaisir un environnement multiculturel de partage de l’espace et du temps un peu semblable au service volontaire européen. Un espace de réflexion et d’expression massive entre les participants et pour soi. Ce fut une semaine intense, enrichissante et pleine de sensibilités, de gaucheries ou de délicatesses telle qu’on ne peut en vivre qu’avec des groupes d’individus rassemblés, pour un temps limité, dans un espace- limité lui aussi- pour un travail commun !

Ce team building game, m’a bousculé, un vrai challenge ! J’ai observé, me suis observé, me suis faite violence, et finalement fait confiance ? Inclure-exclure ou s’inclure-s’exclure, trouver sa place enfin ?

Les soirées interculturelles paraissent incontournables et ce n’est pas un mal, elles ont comblé ma gourmandise et ma curiosité : conserve de légumes et fromage macédonien, tortillas, charcuteries roumaines, etc. Quand nos estomac étaient remplis, c’était le moment de danser : sur la piste -avec Tatijana et Jana -jeux de jambes à l’estonienne !

L’activité de simulation sur les handicaps était très intéressante et m’a permis de. mesurer combien les pouvoirs publics ne prévoient pas ou si peu l’inclusion des personnes en situation de handicap. Nous devions communiquer et coopérer différemment entre nous pour réussir l’activité. Notre rapport à l’environnement en est complètement modifié.

Grâce à Duby et Anka de l’association ANDELI nous avons pu en apprendre plus sur l’autisme et le travail d’éducateur aux travers de scénettes interprétés par eux puis nous. La visite du centre d’accueil de jour pour enfants aux besoins spécifiques et/ou porteurs de handicap les plus sévères fût aussi un moment d’apprentissage fort. Là-bas nous avons pu jouer, rire, câliner ou chatouiller, nous avons aussi observé des enfants studieux et très concentrés sur leur travail avec les éducateurs. Ce fût un moment de joie puisque en tant qu’animatrice, les enfants dont je m’occupe me manquait déjà !

La région est incroyable : la mer et la montagne se côtoient en deux voisins paisibles. J’ai regardé avec envie ces belles hauteurs – un peu en retrait de la côte, comme si elles avaient peur de mouiller leurs pieds. La mer est d’huile puisque de nombreuses îles préviennent la formation de vagues. Une vaste et mystérieuse forêt s’étend à côté de la cité de Split – nous lui faisions face à Kaštela. Le climat est très doux : la plupart du temps nul besoin de manteau durant la journée. Les couchers de soleil oranges, roses et violets étaient somptueux, même encombrés de nuages.

Le dernier jour je me suis baignée dans l’Adriatique, enfin ! En novembre, quelle fierté !

De retour, j’ai des projets plein la tête !

HVALA et à bientôt ! »

Share