Dossier inscription BPJEPS LTP 2017

Le nouveau dossier d’inscription pour le BPJEPS LTP (Loisirs Tous Publics) 2017-2018 est disponible.
Il est à imprimer et à nous renvoyer (rempli avec les pièces demandées) par courrier :

CEMEA de Franche-Comté
18 rue de Cologne – BP 117
25013 BESANCON CEDEX

Ou à scanner et à nous renvoyer (rempli avec les pièces demandées) sur notre boite mail : asso@cemeafc.org

dossier d’inscription 2017

La date limite de retour des dossiers est fixée au :
01 décembre 2016

Pour toute demande d’informations, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone au 03 81 81 33 80

Le manifeste des Ceméa pour afficher nos ambitions militantes

Logo-ManifesteMilitants associatifs, acteurs au quotidien, citoyens engagés, les militant.e.s des Ceméa savent que l’histoire, les pratiques d’hier et les actions d’aujourd’hui placent les Ceméa au bon endroit pour soutenir les valeurs de l’Éducation nouvelle, mobilisant ainsi une approche politique de l’éducation.

Les Ceméa considèrent l’Éducation nouvelle comme une conception novatrice de l’éducation et affirment la nécessaire transformation sociale de l’environnement politique et sociétal. Résistants face à la montée de puissantes idéologies fondées sur l’exclusion, la ségrégation, le racisme, les Ceméa affirment de nouveau leur combat pour les valeurs de la laïcité, de la démocratie, de la fraternité, de la solidarité et des droits humains. Au-delà des frontières, les Ceméa soutiennent l’émergence d’un monde et d’une Europe solidaires. Ils s’engagent pour construire, par l’éducation, une Europe sociale et politique, une Europe des peuples, et s’impliquent dans l’organisation d’une société civile européenne visible et audible. Les postulats de la confiance, de la considération de l’autre deviennent alors éminemment politiques lorsqu’ils constituent le socle même de toute action éducative.

Une Bibliothèque Humaine pour la Journée Franco-Allemande

IMGP9633Les CEMEA Franche-Comté ont participé cette année aux « Journées Franco-Allemandes » (organisées tous les ans en janvier par l’OFAJ pour célébrer le Traité de l’Elysée) en proposant une bibliothèque humaine à Besançon.

4 citoyens de nationalités allemandes et françaises ont accepté de se transformer en livres humains et ont pu faire partager à la dizaine de personnes présentes leurs expériences interculturelles.

Les stagiaires BPJEPS LTP en mobilité à Hambourg

IMG_0792
Abenteuerspielplatz

La réforme des rythmes scolaires en France bouscule les habitudes et réinterroge les questions d’éducation formelle, non formelle et de leur articulation tout en revendiquant l’accès aux activités de loisirs pour tous les enfants.
Dans ce contexte où les modèles d’éducation des autres pays européens sont souvent cités, nous avons souhaité emmener les animateurs/trices jeunesse franc-comtois(es) en formation afin de voir par nous même ce qu’il en est.

A travers ce projet, nous avons souhaité réfléchir à l’éducation en Europe à travers les situations franc-comtoise et hambourgeoise: Qu’en est-il de l’éducation formelle et non formelle dans les pays et leur articulation : scolaire, périscolaire, extrascolaire ; quelles représentations se fait t’on de l’éducation, comment est-elle organisée, qui éduque, Comment ? Qui sont les animateurs : bénévoles, volontaires, salariés ? L’étude croisée de ces questions dans les 2 villes/régions nous a permis de réfléchir aux enjeux éducatifs d’un espace public local, national, européen et international et d’aider les stagiaires à enrichir et complexifier leur identité professionnelle d’animateurs et animatrices.

Projection-débat du film « La source des femmes » de Radu Mihaileanu

Dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale, le groupe « genre et coopération internationale » du CERCOOP, dont les CEMEA font partie, vous invite à une soirée de projection du film « La source des femmes ».

Entrée libre et gratuite!

La Source des Femmes est un film truculent, tendre et beau qui pousse à réfléchir à la fois sur le rôle de la femme dans la société et dans la préservation de la ressource en eau. Car, que ce soit au Nord comme au Sud, les disparités entre femmes et hommes perdurent et elles sont renforcées par la gestion des ressources naturelles et les dérèglements climatiques.

La projection sera suivie d’un débat sur le genre et les changements climatiques.

Le jeudi 19 novembre à 20 heures, salle Battant.